Dossier

Les filières du tourisme mutualisent pour plus de durable

Le tourisme durable en Aquitaine
Depuis 2019, les trois filières majeures de l’hébergement touristique bénéficient d’une chargée de mission commune pour développer le tourisme durable. Deux territoires tests ont été retenus : la basse vallée de la Vézère, les îles et le littoral charentais.

En 2016, la Nouvelle-Aquitaine voit le jour. L’UNAT NA (Union Nationale des Associations de Tourisme et de plein air de Nouvelle-Aquitaine), l’UMIHNA (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie Nouvelle-Aquitaine) et la NAHPA (Fédération Nouvelle-Aquitaine Hôtellerie de Plein Air) ont déjà commencé à travailler ensemble. L’ADEME leur propose d’aller plus loin. « Cela n’a pas de sens d’avoir un ou deux établissements écolabellisés. Il faut que tous les acteurs s’y mettent en même temps », estime Raphaël Chanellière, chargé de mission à l’ADEME Nouvelle-Aquitaine. D’autant plus que la nouvelle région a décidé de devenir « la première destination du tourisme durable » en France. Les trois filières créent un poste de chargé de mission interfilière, financé par l’ADEME et la Région. Maryse Boivin prend ses fonctions début novembre 2019. « Ma mission consiste notamment à faire le lien entre les porteurs de solutions et les professionnels, en commençant par deux territoires pilotes, le littoral charentais et les îles et la basse vallée de la Vézère et trois sujets prioritaires, l’alimentation responsable, l’économie circulaire et l’énergie. »

Partenaires du fonds tourisme durable

L’interfilière a notamment mis au point un site internet sur lequel les acteurs du tourisme peuvent retrouver des outils et une cartographie des porteurs de solutions. La démarche débute, mais elle a déjà produit des avancées concrètes. Faisant le constat du faible développement des panneaux solaires, l’ADEME a lancé un appel à manifestation d’intérêt qui a permis d’identifier un tiers investisseur pour financer les installations chez les hébergeurs, sur le principe d’une location longue durée. En 2021, une dizaine d’hébergeurs sont déjà équipés de panneaux solaires sur le littoral et la basse vallée de la Vézère. L’interfilière a également été désignée, dans le cadre d’un autre AMI de l’ADEME, partenaire du Fonds Tourisme Durable. Un levier d’action supplémentaire pour accompagner les acteurs de son réseau en leur permettant de bénéficier du dispositif. Autant d’initiatives salutaires, selon Audrey Sanchez, présidente de l’UNAT NA. « Le tourisme est un secteur très touché par la crise sanitaire. Aujourd’hui, nous jouons notre survie. Comment nous relancer ? L’intégration du tourisme durable est une priorité et un levier de développement dans tout ce que nous entreprendrons. »

A lire aussi dans le magazine