Innovation

Sobriété numérique : Inria et ADEME main dans la main

L’ADEME et l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria) associent leurs expertises pour que le numérique et l’intelligence artificielle contribuent à la transition écologique.

Quelles perspectives de déploiement des data centers à l’horizon 2030 et comment en limiter leurs impacts énergétiques et environnementaux ? Quels travaux développer pour que données
et traçabilité soient des leviers de déploiement de l’économie circulaire ? Ces questions ont été abordées lors du premier workshop conjoint ADEME-Inria, le 18 juin 2021, première matérialisation concrète du partenariat signé en janvier. Les deux partenaires vont collaborer en faveur d’un numérique plus sobre, au service de la transition écologique.

Défis scientifiques

« D’un côté, nous aiderons les équipes d’Inria à mieux comprendre et intégrer les enjeux de la transition écologique dans leurs travaux. De l’autre, Inria nous aidera à mieux cerner le potentiel du numérique, et plus spécifiquement de l’intelligence artificielle, pour amplifier nos actions », résume Anne Varet, directrice adjointe Prospective et recherche à l’ADEME. Un deuxième workshop d’échanges devrait avoir lieu avant fin 2021 autour d’autres axes de collaboration. En 2022 débutera une thèse financée par l’ADEME et co-encadrée par Inria. Ces travaux ont pour ambition de contribuer à l’évaluation de la soutenabilité des modes de vie à l’échelle d’un territoire. Les deux partenaires travailleront également de concert pour lancer un « défi Inria » autour de la sobriété numérique. Portant sur une thématique stratégique pour l’institut, ces défis mobilisent plusieurs équipes de chercheurs d’Inria et de partenaires pendant quatre ans

A lire aussi dans le magazine