Autour du monde

Accès à l’énergie : un tremplin pour l’entreprenariat

Relever le défi de l’accès à l’énergie pour les populations hors réseaux constitue un excellent levier pour favoriser l’entreprenariat local. La preuve par l’exemple avec trois projets soutenus par l’ADEME en Afrique dans le cadre d’un appel à projets sur les solutions innovantes pour l’accès à l’énergie lancé en 2017 avec le ministère de la Transition écologique.

Au Togo, le projet EMPER a fait émerger, dans une dizaine de villages de la région des Plateaux, des entrepreneurs gérants de boutiques grâce à des systèmes de production d’énergie solaire autonomes. Porté par la société Benoo et une ONG locale, EMPER repose sur l’installation de boutiques alimentées par l’énergie solaire et sur une application mobile permettant la gestion des activités. Formés à la gestion des boutiques et en particulier à la vente de produits frais, les entrepreneurs locaux deviennent alors vendeurs de services de proximité grâce à l’énergie produite.

Déployer l’électrification latérale à Madagascar

Le projet Électrification latérale, porté par l’entreprise Nanoé, à Madagascar, a permis de former 60 d’entrepreneurs locaux (dont 7 femmes) au principe de l’électrification latérale (processus d’interconnexion progressive de nanoréseaux) dans la région Diana. Au terme du projet, 5 000 foyers ruraux de la région ont été connectés et tous les entrepreneurs formés se sont lancés dans cette activité de construction collaborative d’infrastructures électriques intelligentes. À noter : le revenu des entrepreneurs est devenu supérieur au revenu moyen malgache après un an d’activité en moyenne.

Un crédit solaire fondé sur le « Pays as you go » au Bénin

Porté par l’ONG PAMIGA au Bénin, le projet « Microfinance et Pay-as-you-go (PAYG) » a créé un réseau rural de 77 entrepreneurs chargés de l’installation et du service après-vente de solutions solaires (kits à lampes et kits radio/à télévision) bâties sur le principe du PAYG. Combinaison innovante de technologie et de finance, ce système rend l’énergie solaire rentable pour tous en proposant un crédit auprès d’une institution de microfinance (IMF) garanti uniquement par le système PAYG, qui permet de désactiver à distance les solutions solaires des clients qui ne remboursent pas leurs crédits. Le client est ainsi incité à rembourser progressivement sa solution solaire pour en devenir propriétaire lorsque son crédit touche à sa fin, tandis que l’IMF minimise les risques d’impayés.