Terrain

Énergies renouvelables : Lorient mobilise les acteurs privés

Lorient et les énergies renouvelables
L’objectif d’un contrat de développement territorial des énergie renouvelables ? Soutenir les projets des collectivités mais aussi stimuler l’engagement des entreprises locales dans le développement d’énergies renouvelables. Exemple avec les territoires de Lorient et de Quimperlé.

C’est reparti pour trois ans ! Fin novembre 2020, Lorient Agglomération et l’ADEME Bretagne ont renouvelé leur contrat de développement territorial des énergies renouvelables (CODEV EnR) en l’étendant au territoire voisin de Quimperlé Communauté. Associé au Fonds chaleur de l’ADEME, ce contrat a contribué depuis 2017 à la naissance d’une société publique locale qui a investi dans quatre réseaux de chaleur bois-­énergie d’ores et déjà en service. Une dizaine d’autres (réseau ou chaufferie bois) sont en projet. Au total, 5,5 emplois équivalents temps plein ont pu être créés par la filière bois locale.

Études d’opportunité financées à 100 %

Au-delà, un CODEV EnR est un puissant outil pour stimuler des projets d’énergie renouvelable parmi les entreprises du territoire. Celui de Lorient a convaincu des hôteliers de s’équiper en panneaux solaires thermiques, des industries de récupérer de la chaleur fatale (chaleur de récupération) sur leurs activités, et un réseau de chaleur a été créé pour alimenter une blanchisserie. La tâche est ardue car les énergies conventionnelles ont encore un coût bas. « Sans intérêt économique à investir, c’est compliqué », résume Claire Barais, chargée de mission Chaleur renouvelable à l’ADEME Bretagne. Un chargé de mission dédié aux acteurs privés a été recruté par le service Énergie de Lorient Agglomération pour convaincre les chefs d’entreprise de s’engager. Ces derniers bénéficient d’un accompagnement gratuit. L’ADEME Bretagne finance à 100 % les études d’opportunité pour réaliser un premier audit des énergies renouvelables envisageables et définir une stratégie. Trois ans après la signature du premier CODEV EnR, les résultats sont là : 198 entreprises ont déjà été accompagnées, 32 études ont été menées et 7 projets se sont concrétisés. Soit 35 % des installations financées sur cette phase par le Fonds chaleur de Bretagne. ­Aujourd’hui, Claire Barais espère voir « germer les nombreuses graines semées depuis 2017, avec des projets plus ambitieux dans l’industrie agro­alimentaire ­notamment ».

Quoi ?

Le renouvellement du contrat de développement territorial des énergies renouvelables (CODEV EnR) entre Lorient Agglomération, Quimperlé Communauté et l’ADEME Bretagne.

Où ?

À Lorient.

Pourquoi ?

Encourager les entreprises à développer l’utilisation des énergies renouvelables (bois énergie, solaire thermique).

Quand ?

Un COT EnR est signé pour trois ans, renouvelable une fois.

Partenaires ?

Lorient Agglomération et Quimperlé Communauté.

A lire aussi dans le magazine