Terrain

La transition énergétique, créatrice d’emplois

Une récente étude de l’ADEME Grand Est démontre qu’une stratégie ambitieuse de transition énergétique serait vertueuse pour l’économie locale, avec, à la clé, la création de 50 000 emplois à l’horizon 2050.

Dans le contexte de crise actuel, nous avons constaté que le nombre de nouveaux territoires se lançant dans une transition énergétique ambitieuse semblait atteindre un palier. Nous avions besoin d’autres arguments que climatiques pour en convaincre d’autres. C’est pourquoi nous avons mené cette étude », explique Cécile Jacques, ingénieur Territoires durables à l’ADEME Grand Est. Grâce à l’outil TETE (Transition écologique territoires emplois), développé par le Réseau Action Climat et l’ADEME, la direction régionale a travaillé sur deux scénarios à horizon 2050 : un scénario tendanciel, dans la lignée des politiques actuelles, et un scénario plus ambitieux en termes de transition énergétique, basé sur les orientations issues du SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires) Grand-Est.

Des résultats sans appel

Dans les trois secteurs concernés – énergies renouvelables et de récupération, transports, et rénovation des bâtiments –, le scénario tendanciel prévoit 160 000 équivalents temps plein (ETP) en 2050, soit 10 000 de moins qu’en 2016, alors que le scénario volontariste table sur 219 000 ETP, soit 59 000 de plus.

50 000 emplois

supplémentaires à l’horizon 2050 en Grand Est

Une transition énergétique ambitieuse serait particulièrement favorable au secteur du bâtiment puisque les travaux d’isolation nécessiteraient à eux seuls 29 500 emplois directs supplémentaires. Pour Cécile Jacques, cette étude servira de « colonne vertébrale pour les différents acteurs institutionnels – collectivités, entreprises, universités, centres de formation –, qui vont ainsi pouvoir ajuster leur politique et accompagner l’évolution des compétences. »

Qui ?

ADEME Grand Est

Où ?

Dans la région Grand-Est

Pourquoi ?

Démontrer l’impact sur l’emploi de la transition énergétique en Grand Est.

Quand ?

Octobre 2020

Partenaires ?

In Numeri, Transitions et Auxilia, cabinets de conseil en développement durable

A lire aussi dans le magazine