Dossier

L’Écolabel européen rassure les consommateurs

«  L’Écolabel européen rassure les consommateurs  »
Le nouveau « Pack écoconception » de l’ADEME accompagne les entreprises vers une production durable. Exemple avec Family Green qui affiche l’Écolabel sur ses produits d’hygiène pour femmes et bébés.

L’écoconception a le vent en poupe dans les entreprises françaises. L’ADEME veut amplifier le mouvement avec un nouveau « Pack écoconception », doté de 35 millions d’euros, destinés à accompagner les entreprises à tous les stades de leur projet. Son objectif ? Donner un nouvel élan à la production durable et à la mise sur le marché de produits écoconçus à haute performance environnementale.
Les aides financières visent, entre autres, à faciliter l’obtention de l’Écolabel européen. « La certification écologique de l’Union européenne permet de distinguer des produits ou services présentant des impacts moindres sur l’environnement tout en garantissant des performances identiques aux produits et services analogues », détaille Céline Scheuer, chargée de l’Écolabel européen au sein de l’ADEME.
Basée à Rueil-Malmaison (92), Green Family affiche justement l’Écolabel sur ses produits d’hygiène pour femmes et bébés. « Tous nos produits d’hygiène et nos couches sont systématiquement hypoallergéniques et respectueux de l’environnement. Nous avons remplacé le traditionnel film plastique en contact avec la peau par un film à base d’amidon de maïs et de canne à sucre », témoigne Xavier Jeger, responsable Achat et Supply Chain de Green Family. Autant d’atouts qui sont mis en ­valeur par l’Écolabel européen, dont les critères écologiques sont définis par l’ADEME. « Nous sommes convaincus que la transparence est absolument nécessaire pour informer et rassurer les consommateurs. L’obtention de l’Écolabel européen renforce cette transparence », poursuit Xavier Jeger. La France est le pays en Europe comptant le plus d’entreprises – 325 au total, tous secteurs d’activité confondus – bénéficiant de l’Écolabel européen. Le Pack écoconception devrait renforcer cette première place.

L’écoconception trace sa route

Selon le baromètre ADEME sur les pratiques et positionnements vis-à-vis de l’écoconception, la majorité des entreprises interrogées ont intégré cette démarche dans leur stratégie. Mieux, plus d’une sur cinq (21 %) l’applique à un « niveau généralisé de ses produits mis sur le marché ». Le baromètre indique aussi que deux entreprises sur cinq ont mis en place un système de management environnemental. Parmi celles qui sont engagées dans l’écoconception depuis six ans, 34 % perçoivent une augmentation du volume des ventes. Parmi les autres avantages visibles figurent une hausse de notoriété (62 %), une meilleure relation avec les clients (48 %) et une motivation des employés plus importante (38 %).

A lire aussi dans le magazine