Terrain

Les bois feuillus plutôt que le béton

Revaloriser l’utilisation des bois feuillus, le chêne notamment, dans la construction, telle est l’ambition de l’association Bois Croisés de Bourgogne, créée à l’initiative de plusieurs entreprises régionales.

Particulièrement abondante en Bourgogne-Franche-Comté, cette ressource représente 67 % du patrimoine forestier national. Elle est pourtant sous-valorisée dans la construction. L’association a lancé une enquête de technique nouvelle (ETN) pour valider les performances techniques de panneaux lamellés-croisés issus de chêne de qualité secondaire dans la construction de bâtiments de grande hauteur, Cette enquête a notamment été rendue possible par le soutien financier de l’ADEME. Aujourd’hui, la méthode de production est désormais en phase d’homologation et permettra la création d’unités dédiées à la fabrication de ce nouveau panneau. « Dans un contexte de surexploitation des sols et de raréfaction des gisements alluvionnaires, il est crucial d’innover en développant des systèmes de construction alternatifs au tout-béton et fondés sur l’utilisation de ressources renouvelables », conclut Lionel Combet, ingénieur à l’ADEME Bourgogne-Franche-Comté.

A lire aussi dans le magazine