Terrain

Les Martiniquais s’intéressent au réemploi


En Martinique, chaque année, l’équivalent de 33 kg de verre par habitant sont jetés dans les poubelles des ordures ménagères. Ce matériau est peu valorisé et le département reste très fortement dépendant de l’importation de contenants vides (plus de 22 tonnes/jour). L’ADEME Martinique a lancé une étude territoriale pour évaluer la possibilité de déployer un dispositif de consigne pour le réemploi du verre à l’échelle régionale. Selon l’analyse, coconstruite avec tous les acteurs de la chaîne, 9,5 millions de bouteilles et 1,1 million de bocaux pourraient être réemployés. En parallèle, une enquête menée auprès des Martiniquais a démontré que 82 % d’entre eux seraient prêts à acheter des produits vendus dans des emballages en verre consignés. Ce double constat a conduit à étudier plusieurs scénarios. Le plus intéressant sur le plan technique, environnemental et économique est le scénario mutualisé (tri et lavage). Les discussions entre les acteurs économiques se poursuivent. Le déploiement d’un tel dispositif éviterait l’enfouissement ou l’incinération de 2 000 tonnes de bouteilles et de 126 tonnes de pots et bocaux par an.

A lire aussi dans le magazine