Terrain

Quand le bois remplace les énergies fossiles


Ce matin-là, une remorque agricole est garée dans l’enceinte de l’école Jacques-Prévert, située à Droué (41). Elle déverse son chargement, du bois déchiqueté, dans le local prévu à cet effet. Issus des bocages locaux, ces copeaux serviront de combustible pour alimenter la nouvelle chaufferie du groupe scolaire. Installée en 2019, cette dernière remplace l’ancien système de chauffage qui fonctionnait à l’électricité, au gaz et au fuel. Composée de deux chaudières, elle chauffe, via un réseau souterrain, les écoles maternelle et élémentaire, la cantine/garderie et trois logements. Financé avec le soutien de l’État et de l’ADEME en Centre-Val de Loire (Fonds chaleur), le dispositif a permis à la collectivité de réduire le montant de la facture d’énergie du groupe scolaire de 45 % dès 2020. Sur le plan environnemental, la chaufferie à bois déchiqueté a entraîné une baisse des émissions de CO2 de 56 % par an. Elle a également contribué à la valorisation économique des haies bocagères grâce à la constitution d’une filière locale de production de biomasse.

A lire aussi dans le magazine