Terrain

Un engrais innovant à base d’urine

UN ENGRAIS INNOVANT À BASE D’URINE
Quand on évoque la problématique des déchets, on pense aux emballages, aux objets usagés ou au gaspillage alimentaire. Pour fabriquer son fertilisant, Toopi Organics mise sur le déchet humain le plus élémentaire : l’urine.

Au début, tout le monde rigole, raconte Michaël Roes, cofondateur de la start-up girondine Toopi Organics en 2019. Jusqu’à ce qu’on détaille notre initiative ». Le principe est simple : ins­taller des urinoirs spécifiques dans les établissements accueillant du public, récupérer le précieux liquide riche en phosphore et potassium, dépolluer, ajouter des bactéries qui ont le pouvoir, par exemple, de fixer l’azote de l’air et d’enrichir ainsi les sols en engrais. « Résultat : vous obtenez une alterna­tive naturelle et peu coûteuse aux en­grais issus de sources fossiles et impor­tés pour la plupart du Maroc », explique Michaël Roes. ­

Toopi Organics au Futuroscope

Au fil du temps, son projet de filière de recyclage d’urine a su gagner le res­pect des investisseurs et des collecti­vités. Collèges, lycées, stations-service, Stade de France, Futuroscope et infrastructures sportives d’ampleur internationale (comme à Paris en 2024) sont ou seront équipés par Toopi Organics. La start-up n’attend plus que l’autori­sation de mise sur le marché de son engrais auquel des distributeurs s’inté­ressent déjà. Michaël Roes espère ins­taller une quarantaine d’unités de production en France et grandir à l’in­ternational.

1 litre

d’urine récupéré = 30 l d’eau potable économisés

Un engrais naturel et écologique

Des cours d’eau moins pollués, des mil­liers de litres d’eau économisés, des stations d’épuration soulagées, un pro­duit 165 fois moins polluant que les engrais actuellement sur le marché… Toopi Organics a tout bon et l’ADEME ne s’y est pas trompée ! Lauréate du Programme d’investissements d’avenir opéré par l’Agence, via le concours i-Nov, la startup a aussi été sélection­née dans le cadre de l’appel à manifes­tation d’intérêt de contrat à impact Économie Circulaire de l’ADEME. Dans ce cadre, elle pourrait bénéficier d’un budget maximum de 3,8 M€ sur cinq ans, soumis à résultat.

Qui ?

Toopi Organics

Où ?

Nouvelle-Aquitaine

Pourquoi ?

Recycler l’urine, économiser l’eau, favoriser une agriculture responsable.

Quand ?

La mise sur le marché de l’engrais Toopi Organics est prévue au premier trimestre 2022.

Partenaires ?

L’ADEME

A lire aussi dans le magazine