Édito

L’environnement est loin d’avoir été éclipsé par la crise sanitaire

Daniel Boy
L'édito de Daniel Boy, Directeur de recherche émérite à Sciences Po (CEVIPOF).

Dans une situation sanitaire qui demeure préoccupante, comment ont évolué les rapports qu’entretient le public avec les problématiques environnementales ? Depuis plusieurs années, l’ADEME pilote des enquêtes par sondages qui questionnent l’évolution des attitudes et des comportements du public dans ce domaine. L’enquête annuelle consacrée aux « Représentations sociales du changement climatique » couvre les évolutions intervenues depuis l’année 2000. Ces données sont complétées par le « Baromètre sur la qualité de l’air, les EnR et les travaux de rénovation », ainsi que par une étude ADEME/CREDOC, « Sensibilité à l’environ­nement, action publique et fiscalité environnementale ». À la lecture des synthèses qui sont proposées ici, on verra que les questions environ­nementales sont loin d’avoir été éclipsées par l’urgence sanitaire. La question climatique reste bien présente, notamment au sein des jeunes générations, et le souhait de « réorienter en profondeur notre économie en soutenant exclusivement les activités qui préservent l’environ­nement » demeure élevé. Mais les moyens d’agir pour remédier au dérèglement climatique suscitent de multiples questions et divisent parfois la société. Souhaitons que les études de l’ADEME qui sont présentées ici contribuent à nourrir le débat public à venir dans la campagne électorale de l’année 2022.