Dossier

Bretagne : la coopération au service de l’emploi et des transitions

LA COOPÉRATION AU SERVICE DE L’EMPLOI ET DES TRANSITIONS
Lauréat 2021 de l’appel à projets Coop’Ter, le groupement d’employeurs porté par Aloen et Optim’ism a vocation à fédérer de multiples initiatives locales en faveur des transitions pour coconstruire un territoire plus résilient.

« Le projet initial a été de constituer un groupement d’employeurs pour mutualiser le recrutement et l’emploi de salariés », explique Adeline Pedron, chargée de mission sur le projet pour l’Agence locale de l’énergie Bretagne Sud (Aloen).

6 structures, 1 engagement

Pas moins de six structures ont ainsi cosigné une charte formalisant, au-delà du partage des moyens humains, leur engagement commun autour de la défense de la biodiversité, du vivre-ensemble, de l’inclusion, de la solidarité. Outre Aloen, figurent Optim’ism, une entreprise solidaire qui travaille à l’insertion par le maraîchage bio, la livraison à vélo ou encore l’entretien d’espaces verts ; la Société publique locale Bois énergie renouvelable ; OnCIMé, une société citoyenne de projets photovoltaïques ; Book Hémisphère, une société coopérative d’intérêt collectif et entreprise d’insertion spécialisée dans le réemploi de livres ; et Sonam, une école de musique portée par une association loi 1901.

Inventer un système économique, plus résilient

Si le recrutement de trois salariés partagés est déjà en cours, le regroupement n’entend pas s’en tenir là. « L’idée est de développer, de manière collégiale, de nouvelles façons de travailler ensemble et de constituer un écosystème coopératif territorialisé : au-delà de la mise en commun d’un expert-comptable ou d’une secrétaire, chaque membre du groupement peut également apporter son expertise aux autres », poursuit Adeline Pedron, qui souhaite que le groupement d’employeurs s’élargisse, essaime et fédère les initiatives en faveur des transitions énergétique, écologique, économique et sociétale. Dans le cadre de l’appel à projets Coop’Ter, le projet bénéficie de l’accompagnement de deux spécialistes de l’économie de la fonctionnalité. « L’enjeu est bien d’inventer un nouveau système économique, plus résilient », conclut la facilitatrice de transitions.

Coop’ter : des territoires de services et de coopérations

Financé par le fonds « Économie circulaire », l’appel à projets Coop’Ter de l’ADEME est ouvert à tous les acteurs d’un territoire (collectivités, entreprises, associations de citoyens) désireux de transformer leurs modes de vie ou de production pour une plus grande résilience des territoires. Deux projets pilotes en 2020 (De la fourche à la fourchette et ÉpideBri), tous deux centrés sur l’alimentation, ont ouvert la voie à treize nouveaux projets en 2021, dans des domaines aussi différents que l’énergie, l’inclusion sociale, l’habitat, la mobilité, la culture… Chacun des projets retenus est multithématique, repose sur des coopérations d’acteurs, vise à faire évoluer les usages et s’inscrit dans une perspective de développement durable du territoire.

En savoir + : presse.ademe.fr/2021/04/lademe-presente-les-projets-retenus-pour-le-programme-territoires-de-services-et-de-cooperations-coopter.html

A lire aussi dans le magazine