Focus

Bâtiment : objectif résilience !

L’atténuation du changement climatique ne suffira pas à préserver le secteur du bâtiment, particulièrement vulnérable aux risques climatiques. Au travers de l’Alliance mondiale du bâtiment et de la construction (GlobalABC), dont elle est membre, l’ADEME contribue à la mobilisation de l’ensemble des acteurs pour favoriser l’adaptation du secteur.

Engager les décideurs et les professionnels du bâtiment dans le déploiement d’actions en faveur de l’adaptation au changement climatique : c’est l’ambition des « 10 principes pour une action véritable » publiés par la GlobalABC pendant la COP26, à Glasgow, en novembre 2021. « Intégrer l’adaptation tout au long du cycle de vie du bien », « Mettre en œuvre adaptation et atténuation de concert » ou encore « Comprendre les données sur les risques climatiques et accepter l’incertitude »… : s’ils proposent des pistes d’action concrètes, ces 10 principes ont surtout été pensés pour mobiliser le secteur. Et l’urgence est là : l’environnement bâti est particulièrement vulnérable au changement climatique. Et à ce titre, les personnes qui vivent et travaillent dans les bâtiments le sont également, tout comme les activités économiques associées. Tous les acteurs doivent donc unir leurs forces pour augmenter la résilience du secteur partout dans le monde, et plus particulièrement dans les pays émergents, souvent les plus impactés.

Une question centrale pour l’ADEME

Depuis sa création à la COP21, ce n’est pas la première fois que la GlobalABC insiste sur l’enjeu de l’adaptation. Copilotée par l’ADEME et le bureau d’études Resallience, cette réflexion autour des 10 principes représente la « deuxième marche » après la publication début 2021 du rapport « Bâtiments et adaptation au changement climatique : un appel à l’action », plaidoyer pour une action rapide et concertée (cf. p. 4). Mais la mobilisation ne fait que commencer : en 2022 et 2023, il s’agira de fédérer un maximum d’acteurs du secteur autour de ces 10 principes au travers d’événements internationaux. L’assemblée générale de la GlobalABC, qui se tient à Nice au mois de mars, sera l’occasion de discuter des modalités de suivi et d’évaluation des actions d’adaptation mises en œuvre. L’ADEME mène par ailleurs une étude prospective sur l’adaptation au changement climatique du secteur du bâtiment à l’horizon 2050 et 2100. Les résultats sont attendus pour l’été 2022.