Autour du monde

Climat : l’adaptation algérienne récompensée

En juillet 2021, l’ADEME et ses partenaires ont remis les Trophées de l’adaptation au changement climatique en Méditerranée. L’Office national de l’assainissement d’Algérie, Grand Gagnant de cette troisième édition, a été récompensé pour sa station d’épuration innovante mise en service dans la commune de Tamacine.

C’est un système de filtration et d’épuration des eaux usées particulièrement ingénieux qui a vu le jour à Tamacine, dans le Nord-Est algérien. Des lits de sable et de gravier filtrent les eaux urbaines d’origine domestique, qui sont ensuite épurées grâce à une essence de roseau spécialement sélectionnée. Économique, peu énergivore et simple à opérer, cette solution permet à la fois de protéger la ressource en eau et d’augmenter la couverture végétale du secteur. Elle est donc particulièrement adaptée à l’enjeu local de lutte contre la désertification. Le projet pilote a déjà été déployé dans deux autres localités, et une vingtaine de nouveaux projets sont à l’étude. C’est ce caractère reproductible dans de nombreux territoires ruraux au climat sec et aride qui a valu au projet de recevoir le trophée de la catégorie « Aménagements et infrastructures résilients » ainsi que le titre de Grand Gagnant de cette troisième édition.

Des trophées pour inciter à l’action

Organisés en partenariat avec l’Union pour la Méditerranée et le Plan Bleu, les Trophées de l’adaptation au changement climatique en Méditerranée visent avant tout à mettre en lumière des territoires engagés dans des actions concrètes d’adaptation dans la région méditerranéenne, particulièrement vulnérable aux impacts du changement climatique. En effet, d’ici à la fin du siècle, la Méditerranée devrait connaître une hausse des températures moyennes jusqu’à 5,6 °C, une baisse des précipitations de 20 %, et une élévation moyenne du niveau marin pouvant aller jusqu’à 90 cm. Face à ce constat, de plus en plus d’acteurs se mobilisent. Pour l’édition 2021 des Trophées, plus de 50 projets ont été déposés par 16 pays du pourtour méditerranéen. Souhaitons que la quatrième édition, tout juste ouverte, mobilise toujours plus de territoires.