Terrain

Le plan France Relance booste la transition

LE PLAN FRANCE RELANCE BOOSTE LA TRANSITION
Le plan France Relance a été lancé en septembre 2020. Un an après, bilan d’une opération réussie auprès des entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes soutenues par l’ADEME.

Jean-Jacques Vermeersch est le PDG de la distillerie Louis Couderc, basée à Aurillac dans le Cantal,  qui fabrique notamment de la liqueur de gentiane. Sensible à ce qu’il appelle « l’écolonomie », le dirigeant souhaite lancer d’importants travaux : désamianter et isoler le bâtiment, changer les luminaires, installer un système de compost des déchets végétaux, investir dans des vélos cargos pour les livraisons, construire un abri à vélos. Montant total estimé des travaux : 112 000 euros. Il entend alors parler du « Tremplin pour la transition écologique des PME ». Mis en place par l’ADEME dans le cadre du plan France Relance, ce dispositif permet aux TPE-PME d’accéder à des aides forfaitaires pour leurs investissements durables. « J’ai pu remplir un dossier en ligne, y intégrer les devis et évaluer les aides auxquelles nous pouvions prétendre [29 480 euros]. Un mois a suffi pour instruire la
demande et obtenir l’accord de l’ADEME. Cette aide va me permettre d’aller plus vite, plus loin », témoigne-t-il.

Un dispositif largement plébiscité

Parmi elles, l’entreprise Energie Circulaire est lauréate de l’appel à projets « Décarbonation des procédés et des utilités dans l’industrie », elle va déployer à Lagnieu, dans l’Ain, un projet d’efficacité énergétique industrielle au sein de la verrerie Verallia. L’objectif : valoriser la chaleur issue des fours pour faire fonctionner un compresseur, utilisé pour souffler le verre dans les moules, et chauffer l’eau des vestiaires. Energie Circulaire, filiale de la société Enertime, va prendre en charge l’installation et restera propriétaire des machines. Un contrat de fourniture d’énergie, en substitution de l’électricité et du gaz naturel économisés, est en phase de finalisation avec Verallia. « Ce genre d’investissement n’est pas prioritaire pour les entreprises quand ce n’est pas leur cœur de métier. Notre système leur permet de profiter d’une rentabilité immédiate tandis que nous portons l’investissement sur le long terme », explique Charles Huguet, responsable des Développements stratégiques chez Enertime et directeur opérationnel d’Energie Circulaire.
Opérateur du plan France Relance, l’ADEME s’est en effet vu attribuer une enveloppe de 2 milliards d’euros sur les 30 milliards dédiés à la transition écologique. Des fonds supplémentaires que l’Agence a utilisés pour mettre en place des dispositifs simplifiés, comme le Tremplin, destinés à favoriser ou à accélérer les initiatives des entreprises en faveur de la transition écologique. En Auvergne–Rhône-Alpes, une vingtaine de dispositifs ou appels à projets ont été lancés dans le cadre de ce plan et 325 projets ont bénéficié d’un soutien pour un montant total de 45,5 millions d’euros. « Nous avons un vivier de territoires engagés dans des trajectoires TEPOS [territoire à énergie positive] ou économie circulaire et un tissu économique très dynamique. Le plan France Relance a été efficacement relayé par nos partenaires régionaux. Les entreprises et collectivités ont ainsi été nombreuses à répondre aux appels à projets », se réjouit Annick Desgouttes, coordinatrice du plan France Relance pour la direction régionale de l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes.

La transition écologique, levier de croissance pour les entreprises

En Savoie, l’entreprise SkiTEC réutilise les skis usagés pour fabriquer du mobilier et de petits hangars. Sur le même principe, elle développe un projet d’ombrière photovoltaïque afin d’abriter les voitures sur les parkings tout en produisant de l’électricité verte. « Le plan France Relance va nous permettre de mener des analyses sur l’impact environnemental de nos produits, de recruter un ingénieur structure et de franchir une marche en passant d’une production artisanale à une production industrielle », confirme Émilie Vuillequez, DG de SkiTEC. Ces exemples montrent bien comment le plan France Relance aide les entreprises à réduire leur impact sur la planète tout en se développant durablement. « Selon les projets, elles gagnent en productivité en modernisant leurs process ou utilités et en compétitivité par la maîtrise de leurs coûts de revient. Elles préviennent de potentielles vulnérabilités face à la raréfaction ou au renchérissement de certaines ressources. La mise en place d’une politique de responsabilité environnementale leur permet aussi d’attirer de jeunes talents de plus en plus sensibles à cet engagement. Enfin, le développement de projets d’économie circulaire permet de créer des filières locales en circuit court et des emplois non délocalisables. Le plan est donc un outil efficace pour la résilience de l’économie, et plus généralement de nos territoires », conclut Annick Desgouttes.

Le plan France Relance, qu’est-ce-que c’est ?

Lancé par le gouvernement en septembre 2020, le plan France Relance vise à relancer l’économie après la crise liée au Covid-19 et à construire la France de demain. Les moyens mis en œuvre sont à la hauteur du défi : 100 milliards d’euros. Trois priorités structurent le plan :

  • la compétitivité économique via l’innovation, le numérique et la valorisation de nos savoir-faire ;
  • la cohésion sociale avec un soutien au système de santé, aux structures de l’économie sociale
    et solidaire, aux collectivités ;
  • l’écologie et la décarbonation de l’économie grâce au soutien à la transition énergétique, l’économie des ressources, la réduction des déchets et de la pollution.
France Relance en Auvergne Rhône-Alpes, c’est :

Une vingtaine de dispositifs ou appels à projets ouverts dans le cadre du plan France Relance. Près de 400 projets lauréats, pour 63,4 M€ d’aide, dont :

  • 7 projets dans le domaine de la décarbonation de l’industrie ou de la chaleur décarbonée ;
  • 17 projets dans le domaine de la reconversion des friches
  • 100 projets d’économie circulaire, dont :
    – 30 projets dans la filière plastique,
    – 27 projets de collecte et tri
    des déchets,
    – 43 projets d’économie sociale
    et solidaire ;
  • Plus de 264 projets lauréats des dispositifs dédiés aux PME, dont :
    – 208 projets “Tremplin PME”, soit 30 % des lauréats nationaux,
    – 36 projets “entreprises engagées dans la transition écologique – Innovation”,
    – 20 projets “éco-conception”.

    Chiffres au 2 août 2021

Quoi ?

L’ADEME, opérateur du volet écologie du plan France Relance, aide les acteurs économiques
à financer leurs investissements.

Où ?

En Auvergne-Rhône-Alpes

Pourquoi ?

Soutenir le passage à l’acte d’entreprises qui souhaitent préparer l’avenir en misant sur des initiatives durables et rentables.

Quand ?

Depuis septembre 2020 et pour 2 ans.

Partenaires ?

Les CCI, CMA, chambres d’agriculture, la chambre régionale de l’ESS, la confédération des PME, les agences de développement économique, les pôles de compétitivité…

 

A lire aussi dans le magazine