Terrain

Écowatt : la météo de l’électricité

Depuis 2020, le dispositif Écowatt informe en temps réel sur les risques de pénurie de production d’électricité à certaines périodes. L’objectif ? Que chacun puisse adopter les bons gestes pour une consommation responsable.

Vous connaissez les alertes orange ou rouge de Météo France ? Écowatt fonctionne sur le même principe. Développé par Réseau de transport d’électricité (RTE), ce dispositif émet des alertes quand la sécurité d’approvisionnement électrique risque de ne plus être assurée. Une vague de froid importante en hiver, d’autant plus en l’absence de vent, pourrait par exemple nécessiter des coupures localisées et maîtrisées. Selon les prévisions de RTE, jusqu’en 2024, les marges sont faibles en raison d’une disponibilité dégradée du parc nucléaire – conséquence de la crise sanitaire et des décalages de travaux de maintenance –, du retard de l’EPR de Flamanville et des retards accumulés sur les nouveaux moyens de production d’énergie renouvelable.

Écogestes

En partenariat avec l’ADEME, RTE a édité une liste d’écogestes à adopter en cas de tension sur le réseau : « Il ne s’agit pas tant de réduire que de décaler sa consommation en dehors des heures de pointe (8  h-13 h et 18  h-20  h) », ­précise Benjamin Commandré, responsable Communication de RTE. Chacun peut s’inscrire sur le site monecowatt.fr pour recevoir les alertes par mail, mais « la force du dispositif réside surtout dans les partenariats avec une cinquantaine de collectivités, avec des fournisseurs d’énergie qui s’engagent à informer l’ensemble de leurs clients, et avec de grandes entreprises qui se mobilisent, par exemple, pour sensibiliser leurs salariés, décaler un process industriel ou la recharge de leur flotte électrique, et réduire l’éclairage et le chauffage des bâtiments », explique Benjamin Commandré. Écowatt a déjà fait ses preuves le 4 avril dernier. À la suite d’une alerte orange, l’ensemble des écogestes citoyens ont permis d’économiser 800 MW, soit quasiment l’équivalent de la puissance d’un réacteur nucléaire.

Qui ?

RTE

Où ?

Partout en France.

Pourquoi ?

Pour favoriser une consommation responsable de l’électricité et fluidifier l’approvisionnement.

Quand ?

Dès maintenant, particulièrement en hiver.

Partenaires ?

ADEME, une cinquantaine de collectivités, de grandes entreprises…