Innovation

Investissements d’avenir : un levier puissant pour la R&D et l’innovation

Lancé en 2010, le Programme d’investissements d’avenir (PIA) opéré par l’ADEME a favorisé la structuration de filières émergentes de la transition écologique, selon le rapport d’évaluation du programme publié en 2020.

Une route en bitume recyclé, des fermes produisant des insectes, du gaz créé à partir de déchets, des capteurs pour suivre en temps réel la consommation d’énergie d’une usine… En dix ans, le Programme d’investissements d’avenir (PIA) opéré par l’ADEME a financé un millier de projets très variés. Des solutions à fort potentiel environnemental et climatique qui, de l’avis des bénéficiaires du PIA interrogés dans le cadre de l’évaluation, n’auraient pas vu le jour (ou pas si vite) sans le soutien de l’ADEME. En répondant exactement à leurs besoins, le PIA leur a permis de structurer et d’accélérer leur activité de recherche, de développement et d’innovation. Avec, à la clé, la création d’emplois qualifiés et pérennes (en moyenne 19 emplois en plus, après 4 ans, par rapport à une entreprise similaire non bénéficiaire du PIA), l’acquisition de compétences techniques transférables (brevetables ou non)ou encore la signature de partenariats. À une autre échelle, le PIA a favorisé la création de dynamiques territoriales (pôles géographiques, articulation avec les aides financières locales…) et la structuration de filières encore émergentes de la transition écologique. L’aboutissement du projet Floatgen (démonstration d’un flotteur pour l’éolien en mer) en est la parfaite illustration. La technologie développée a permis de tester en conditions réelles l’innovation et favorisé la structuration d’une filière prometteuse et créatrice d’emplois.

A lire aussi dans le magazine