Terrain

Une deuxième vie pour les cars scolaires

Une deuxième vie pour les cars scolaires

La grande majorité des cars français fonctionnent aujourd’hui au diesel, et ne seront plus autorisés à rouler dans les zones à faibles émissions. Pour éviter aux transporteurs de remplacer l’ensemble de leurs véhicules, il existe une alternative : le rétrofit. Il s’agit de convertir des véhicules diesel au biométhane ou bioGNV. En Auvergne-Rhône-Alpes, le transporteur Berthelet et l’entreprise d’ingénierie CRMT, spécialisée dans le développement de solutions pour moteurs fonctionnant aux carburants gazeux alternatifs, se sont associés pour lancer le projet ECOl’car pour rétrofiter des cars scolaires. Les composants diesel des véhicules sont remplacés par une motorisation d’origine gaz naturel. Celle-ci est associée à un système de stockage qui permettra d’assurer environ 300 km d’autonomie avec un plein. Après un premier véhicule prototype en fin d’année, une trentaine de cars devraient ainsi être convertis dans les mois à venir. La solution mise au point par CRMT sera également applicable à d’autres types de véhicules (camions, engins de travaux publics, etc.). L’enjeu : accélérer la transition énergétique dans le transport de personnes et de marchandises.

A lire aussi dans le magazine