Dossier

Vélo en zone rurale : levons les idées reçues !

Pour beaucoup, le vélo est un mode de déplacement réservé aux citadins ou un loisir pour agrémenter les dimanches printaniers. C’est oublier qu’il n’y a encore pas si longtemps il était plus utilisé en campagne qu’à la ville, pour aller d’un bourg à l’autre par exemple.

Idée reçue n° 1 : « Le vélo, C’est réservé aux sportifs »

Franchir un col montagneux à vélo, oui, c’est sportif. Mais réaliser 5 à 10 km sans dénivelé pour ses trajets quotidiens, est accessible au plus grand nombre. C’est surtout l’occasion de pratiquer une activité physique régulière en se déplaçant. Si la distance ou les dénivelés sont trop importants, un vélo à assistance électrique (VAE) vous (re)mettra en selle.

Idée reçue n° 2 : « Le vélo, c’est quand on n’a rien à transporter »

Aujourd’hui, les porte-bagages et sacoches permettent d’embarquer plusieurs dizaines de kilogrammes avec soi sans problème. Si les besoins vont au-delà, on peut opter pour un vélo cargo ou une remorque. Cela vaut autant pour la cyclologistique que pour emmener les enfants à l’école, transporter ses animaux ou faire ses courses.

Idée reçue n° 3 : « le vélo, c’est un truc de riche »

Au contraire, le vélo augmente le pouvoir d’achat. Encore plus avec la hausse du prix du carburant. Certes, se déplacer à vélo nécessite de s’équiper (vélo, garde-boue, sacoches, pompes à vélo, antivol, lumières, casque…), mais, même achetés neufs, tous ces équipements sont vite amortis par le nombre de pleins de carburant et tous les coûts d’entretien, d’assurance, de stationnement économisés. Quant au VAE ou au vélo cargo, s’ils sont chers à l’achat, ils se substituent si bien à une voiture que, là encore, la dépense est vite amortie !

Idée reçue n° 4 : « le vélo, c’est réservé aux pays ensoleillés »

Si le vélo est si développé en Europe du Nord, c’est que la pluie, le vent et même la neige n’empêchent pas d’en faire. Il n’y a pas de mauvais temps pour le vélo avec les bons équipements. Et quand bien même le vélo ne serait utilisé que les jours de beau temps, ce sera toujours mieux pour l’environnement et le portefeuille que de prendre la voiture tous les jours.

Idée reçue n° 5 : « le vélo, c’est dangereux »

Rouler dans le trafic automobile peut être dangereux, oui. Mais les aménagements cyclables, de plus en plus déployés par les collectivités, permettent de réduire significativement ce risque ! Et n’oublions pas que les bénéfices santé du vélo quotidien (réduction des risques de cancer, de diabète, de maladie cardiovasculaire…) sont très supérieurs aux risques  !

Le vélo cargo arrive à point

Deux mois après son lancement, l’entreprise de livraison à vélo Le Cargo, à Nevers, a déjà séduit des maraîchers, des artisans et même la Biocoop. « Je leur évite, ainsi qu’à leurs clients, de prendre la voiture pour chaque achat. En outre, avec la piétonisation du centre-ville, la cyclologistique va devenir incontournable », note Sébastien Guichon, son créateur.

Plus d’infos : www.lecargolivraison.fr