Innovation

Pour une approche systémique de la transition écologique

De mars 2021 à mars 2022, l’ADEME a mené en Île-de-France le programme Transition systémique. L’objectif ? Sensibiliser à un mode de pensée et d’action plus efficace.

Le secteur automobile produit des véhicules plus efficients, mais aussi plus lourds. Conséquence : les émissions de gaz à effet de serre liées au transport stagnent, voire augmentent. Voici, selon Thibaut Faucon, ingénieur à l’ADEME, un des exemples d’« effet rebond » causé par une stratégie en silo. « Seule une vision systémique permet d’appréhender la complexité des enjeux de la transition écologique. Une approche transdisciplinaire et rétroactive, basée sur la co-construction de réponses cohérentes entre elles, est nécessaire pour obtenir un résultat significatif de transformation des marchés, organisations et territoires de notre monde fini », explique Thibaut Faucon.

Groupe pilote

Dans le cadre du programme Transition systémique, un groupe pilote d’une vingtaine d’acteurs franciliens – collectivités, entreprises, consultants… – a participé à des webinaires, ateliers et sessions de formation. Ils ont expérimenté des outils d’analyse et de mise en mouvement collective (fresques, logiciels de modélisation…) et travaillé sur des projets concrets comme par exemple l’intégration des impacts écologiques dans les arbitrages des décideurs d’une entreprise. Le programme a déjà inspiré la création d’un poste de chargé de mission Transition systémique à la Ville de Paris et initié un réseau d’acteurs pionniers, ambassadeurs de la démarche systémique.